Antares 66

Amours Imaginaires

 

Dsc01060

Le grand large...

L'une de mes photos de vacances.

Ships et harcèlement... loin d'être le dernier Jane Austen

On m'avait posé la question des otp et notp.

Personne ne devrait être obligé d'expliquer quoi que ce soit à qui que ce soit. A moins qu'il n'y ait obligation juridique. Et j'estime avoir été assez franche et en avoir déjà pas mal expliqué. Si j'ai décidé d'ouvrir cette page, c'est parce que les vues de ce site ne font qu'exploser semaine après semaine.

J'ai très difficile avec la plupart des abréviations liées à la fan fiction comme celle de otp parce qu'elles ne dépeignent pas pour moi une vraie définition de ce qu'est un couple amoureux comme nous l'imaginons au sens romantique du terme.

Dans l'univers qui nous concerne, les couples aux sentiments réciproquement amoureux ne restent qu'Orphée et Eurydice que vous rencontrerez en enfer. Puis viendraient Shiryu et Shunrei et pour le comprendre, il vous suffit de lire le combat du Dragon contre Deathmask dans le temple du Cancer.

Après ces personnages, ceux aux sentiments visiblement amoureux et durablement réciproques vont être difficile à trouver dans le canon et même dans son adaptation animée et c'est ainsi que la définition de ce qu'est un couple amoureux s'effrite chez les Bronzes pour en devenir inexistante chez les Golds.  

Parce que, si Shaina a des sentiments pour Seiya, lui reste courtois envers elle et encore...

Miho, l'amie d'enfance de Seiya reste jusqu'à présent cela, son amie d'enfance.

Si June a des sentiments pour Shun, Shun en est flatté mais reste sans réponse.

Esmeralda n'étant plus, Ikki semble être un solitaire. Ikki et Pandore ? Peu probable. Ce qui plaît à beaucoup de fans, c'est d'imaginer Ikki avec une fille "vivante" plutôt que de l'imaginer avec Pandore...

Le cas de Seiya et Saori est différent de celui de Orphée et Eurydice mais pour des fans comme moi, ce n'est pas qu'ils sont oui ou non otp "machin chose", c'est qu'ils sont emblématiques. Certains d'entre nous les unissent par l'acte solennel qu'est devenu au fil du temps leur dévotion réciproque. Saori sans Seiya, n'est plus qu'une déesse au chiffon fantomatique. Quant à Seiya sans Saori et sa quête, ce n'est plus Saint Seiya mais Seiya "tout court".

Quant à Hyoga, à part ses pensées endeuillées vers sa mère et puis vers son maître, il n'y a pas énormément à dire...

On peut donc utiliser n'importe quelle abréviation tant qu'un pairing n'est pas canonisé par l'auteur, il ne reste que cela, un pairing.

Partager une franche amitié avec quelqu'un, avoir du respect envers quelqu'un, se tenir aux côtés de quelqu'un, parler à quelqu'un ou même socialiser avec quelqu'un... ne fait pas de ces personnes des couples amoureux. Il y a donc une très grande différence entre les mots otp/pairing et même celui de "ship" avec la signification de ce qu'est réellement un couple amoureux comme celui d'Orphée et Eurydice et ça, nous les fans l'avons souvent oublié.

C'est pour cela qu'il ne sert strictement à rien de se harceler.

J'ai une liste de ships comme tout le monde mais je ne suis toujours pas certaine que vouloir en faire une tartine en vaille la peine. Qu'ils soient otp ou non, crack, machin chose m'importe peu puisque je ship ce qui me rend heureuse.

Je suis d'une manière ou d'une autre dans ce fandom depuis son début en occident. Et je ne peux que me répéter, je ne suis pas ici pour être populaire. Je suis ici pour vivre l'une de mes passions comme je la rêve et pas comme d'autres voudraient me la voir rêver.

Ici, je décompresse. Ici, mon imaginaire vagabonde librement. Le fictionnel est une courte échappatoire dans notre quotidien chargé et surchargé de bonnes et de mauvaises choses.

Il faut réaliser que cette communauté est non seulement internationale mais également intergénérationnelle. Composée de fans de différents âges, de différentes nations, de différentes éducations, de différentes cultures et de différentes orientations, quelles qu'elles soient.

Plus certaines particularités liées à Saint Seiya comme celle de ses chevaliers revêtus d'armures aux symboles Zodiacaux qui eux, nous représentent puisque nous sommes tous nés sous les étoiles de la sphère céleste. Nous avons tous nos préférés dont généralement notre propre signe et aimons souvent le réunir à d'autres dont nous estimons l'une ou l'autre valeur qui leur est associée.  Ou comme celle de son univers élastique qui donne le jour à d'autres chapitres qui eux engendrent d'autres personnages que ceux du canon comme Geist, Helena, Lyfia ou les Saintias pour ne citer ici que la gent féminine, ce qui me paraît être tout à fait logique puisque nous existons.

Et dès que vous réalisez qu'il s'agit ici d'un attachement à des personnages et parfois même de sentiments, vous devriez également prendre conscience que ni martèlement, ni méchanceté et ni harcèlement n'y changeront quoi que ce soit.

Voilà pourquoi évoquer des notp m'intéresse encore moins. A quoi bon y perdre mon temps et celui des autres ?  Si j'ai du temps à perdre, je préfère le perdre au cinoche ou au théâtre... mais pas à parler de sujets qui ne me passionnent pas.

***

Quoi qu'il en soit...  tous ces éléments additionnés les uns aux autres vous donnent des horizons aux perspectives différentes pour chacun d'entre-nous.

Et vous entrez en fan fiction.

Au tout début, ça ne m'intéressait pas et mon manque de sérieux à diverses occasions en fut la preuve.

Je me rends également compte que la fan fiction sur un pairing ne m'attire pas plus que cela. Si c'est uniquement un personnage x un autre personnage et bien ça, aujourd'hui, c'est bof bof tout plein. Le temps des romans purement sentimentaux est vraisemblablement passé. Ainsi va la vie. Brontë et Austen restent spéciales à mes yeux mais ce que j'aime c'est Mary Shelley, Bram Stoker, Stephen King pour ne citer qu'eux...

Je n'ai strictement aucun intérêt pour des histoires plus généralisées où la femme est éradiqué de la surface terrestre, ni même pour celles où les filles se retrouvent d'un côté et les garçons de l'autre parce que, nous ne sommes plus au temps des mes arrière-grands-parents ou encore pour celles où seule Marine s'y retrouverait, sachant que des femmes, il y en a partout sur et aux alentours du rocher sacré. On les rencontre au village et au sanctuaire, on les croise en entraînement et au combat, on les admire élégamment vêtues au pied du Pope. Et maintenant nous connaissons Olivia, les autres Saintia ainsi que d'autres personnages de l'académie sacrée... Katya doit bien connaître le Sanctuaire. Sans oublier Mayura du Paon qui prouve une fois de plus (s'il fallait le prouver) qu'il y a d'autres Saints féminins... Non, désolé. Non, même pas désolé, je suis une femme et j'existe. Pourquoi me rendrais-je là où je ne suis pas invitée ? 

Certains fans ont créé leur propre univers et c'est mon cas. C'est comme ça que Aiolos va rencontrer Seika, ce qui canoniquement parlant n'est pas possible mais qui le devient en fan fiction...

On m'a écrit en me demandant de revenir avec des textes publics et la réponse est non. J'ai des tas de feuilles volantes mais je ne sais pas à l'heure actuelle ce que je vais en faire... Une chose est certaine, je ne vais pas passer mon temps à écrire pour être insultée par des gens qui croient que mon genre n'existe pas ou plus. Et pour écrire, il faut lire et lire, c'est du temps et de l'argent puisque j'aime me documenter. Je connais celles qui aimeraient en lire d'avantage et le jour où j'aurais mis de l'ordre dans mes documents, elles en seront personnellement averties.

Ce site est pour le moment, disons une fan fiction à lui seul puisque j'y publie des fan arts pour les fans qui en seraient autant intéressés que moi...

Je vis depuis peu pleinement ma passion pour la peinture à l'huile... voilà.

***

Désintérêt

Celui du personnage féminin que beaucoup et moi-même pointons souvent du doigt. Il est principalement dû, je pense, au genre de ce manga, un Shonen (un nekketsu ? Là, je m'avance n'étant pas certaine) et en partie, à la vieille école qui lui est liée.

Si vous comparez le canon à un fait historique Européen. Je prends l'Europe comme exemple puisque je la connais mieux...

Prenons le Débarquement de Normandie, eh bien vous allez vous retrouver dans le même cas de figure. Visionnez l'excellent film "Le Jour le plus long" dans lequel, vous constaterez le peu d'actrices dans la masse de vedettes citées et ce, pour des raisons évidentes. Si l'uniforme fait rêver beaucoup de femmes, une carrière débouchant sur un possible combat armé, le fait beaucoup moins.

En revanche, si vous vous éloignez des plages, là vous allez en toute logique tomber sur un nombre bien plus important de femmes parce que, elles étaient présentes dans la branche familiale et sociale de tous ces garçons mais également dans celle des différents corps professionnels liés de près ou de loin au conflit. Plus inévitablement celles faisant partie de leur intimité : petite-amies, fiancées, femme mariées jusqu'à la prostituée.

C'est pourquoi aujourd'hui, plus vous allez vous éloigner du canon, plus vous allez nous rencontrer ou du moins, vous le devriez...

Je ne vois vraiment pas où se trouve le problème ? L'homme et la femme sont faits pour marcher côte à côte sur cette planète. Que leurs pas soient amicaux ou intimes, ça, ce ne sont pas mes affaires mais exister, nous existons bel et bien.

Nous ne demandons pas de remplacer le héros masculin mais un peu de gloire fait plaisir. Et nous la recevons de temps à autre comme c'est le cas par exemple, avec les magnifiques personnages que sont Shoko, Katya ou Mayura du Paon mais qui pour l'instant n'apparaissent que dans le spin-off Saintia Sho. Espérons que la licence prenne son courage à deux mains et injecte quelques Saintias lors des prochains animés...

J'aimerais néanmoins, le retour d'un chevalier d'Or femme. Je l'espère honnêtement.

Ne venez pas me dire qu'un chevalier d'Or doit être un homme pour sa force physique apte à protéger Athéna ou pour son intensité cosmique, une qualité nécessaire pour faire face à tous les dangers qui guête le sanctuaire ou la terre. Parce que, si tel est le cas, c'est plutôt loupé....

Ne venez pas me dire que nous avons Athéna, un personnage que j'adore mais qui n'a pas vocation à être héroïque.

Oui, je le sais très bien que notre manga préféré était relativement d'avant-garde en ce qui concerne le nombre de femmes dans son canon mais avec le temps, il a perdu cet avant-gardisme puisqu'il n'y a pas de personnages féminins dans ses rangs principaux qui sont les Bronzes (June est au rang de Bronze mais elle ne fait pas partie de l'équipe principale) et les Golds. Sans oublier que s'ajoute à cela le port du masque qui est ultra-sexiste et qui de nos jours ne va pas être extrêmement apprécié par tous et surtout par toutes... Que dire de plus ? Que LOS nous a prouvé qu'en un claquement d'une heure et demie, nos filles pouvaient si besoin est, disparaître... C'est de cela dont il est question ici, d'existence, de disparition et d'héroïsme.

L'une des solutions aurait été de faire de l'Ophiuchus un saint d'Or femme mais était-ce la réponse adéquat ? Je n'en sais rien puisque dans le canon (ou dans sa première partie or ND donc) cette constellation n'est point d'Or... En tout cas, savoir celui du ND homme fut une déception.

Je persiste à croire que si les ayants droit de la licence espèrent briller un jour au firmament cinématographique occidental et international, je ne sais pas comment ils vont pouvoir le faire sans une femme au top rang de la chevalerie (comme ce fut déjà le cas dans LOS), surtout de nos jours où un Jedi femme a plus de cran qu'un Gold et qu'un Silver comme Mayura a plus de charisme et de bravoure qu'un type comme le Capricorne.

*

Question romance, des fans comme moi n'en demandons pas de la pure. Nous sommes parfaitement au courant de ne pas nous trouver à l'intérieur des pages d'un shojo. Mais puisque nous sommes fans et depuis pas mal de temps, nous apprécions également les opportunités que l'auteur ou ses ayants droit nous offrent, comme ce fut le cas de Deathmask x Helena ou comme c'est actuellement le cas de Saga et Katya. Il n'y a rien entre le Gémeaux et la Saintia mais leur rencontre nous donne le droit de nous amuser en fanfic.   

Où serait le problème ? Nous faisons partie de cette communauté et les Golds sont majoritairement les préférés d'un côté mais également de l'autre. Nous avons tous le droit à un peu de fan service doré. Et les fans du het aussi puisque, nous existons.  

Et si certains sont choqués que nous puissions, si nous le souhaitons, faire partie de ce fandom en nous amusant dans ce divertissement qu'est le shipping grâce à une plus grande représentation féminine, là on n'a carrément pas quitté le Moyen-âge et ses livres poussiéreux que certains pointent le pouce tiré vers le bas.

Vouloir systématiquement effacer la femme de peur que l'une d'entre-nous en fasse un ship, ça aussi, c'est l'essence même de ce qu'est la définition de l'intolérance.

 

***

Harcèlement

Je ne veux pas m'étaler sur ce sujet car, trop d'honneur serait fait à certains.

Si je ne veux pas m'étaler sur ce sujet, il faut cependant dénoncer le comportement de certains fans généralement masculins et étrangers (non francophones, non asiatiques) qui dernièrement ont forcé le contact avec des femmes et fans comme moi dans le seul but de nous frotter le nez sur des images qui ne nous intéressent pas et que honnêtement nous avions déjà vues.

Je dois vous avouer avoir largement passé l'âge du bac à sable... Ayant une forte personnalité, ce genre d'impolitesse me passe au-dessus de la tête. En revanche, je ne peux pas faire abstraction sur "me forcer" à regarder un extrait de vidéo où l'on tranche la gorge d'une femme !

"forcer" dans ce contexte signifie : recevoir ce genre de vidéo par message, par invitation... Ici le harcèlement en devient criminel.

Que peut-on bien dire ? Il n'y a plus de mots pour décrire ces gens.

Et entre toutes ces attentions malveillantes à mon égard, il y a également certaines copines qui depuis le printemps dernier, ce sont elles aussi faites harcelées et à nouveau, majoritairement par des gars mais pas toujours puisqu'il est parfois question de fans féminins.

Ces fans n'ont-ils rien d'autre à faire dans leurs vies ? 

Quand vont-ils comprendre que ces filles qui aiment leurs pairings het ne font rien de mal et ne veulent pas de mal aux autres. Elles sont fans de la licence, fans des Bronzes, fans des Silvers et oui, bien sûr certainement fans des Golds et veulent elles aussi s'amuser dans ce divertissement qu'est le shipping, un passe-temps qui n'est pas toujours facile pour certain(e)s d'entre-nous puisque si vous n'avez ni l'un des premiers outils pour vivre la fanfic comme le dessin, ni les finances pour qu'on vous en dessine un, vous pouvez vous retrouver très vite en "satellite meurtri" flottant autour du fandom comme ce fut le cas des fans de Aiolia et Lyfia qui en ont été quasiment mis en dehors d'une manière que je qualifierais de tout à fait odieuse. 

On a le droit d'aimer Aiolia avec qui on veut mais a-t-on le droit de faire tout son possible pour pousser au loin d'autres fans en émoi face au Lion accompagné d'un autre personnage que ceux qui lui sont habituellement attribués ? Je ne pense pas.

Je peux comprendre que nous ayons tous des personnages et des pairings préférés qu'on aime défendre, comme nous pouvons le faire avec Saori et Seiya. Et je peux parfaitement comprendre qu'on ne puisse pas avoir tous les mêmes sentiments, les mêmes goûts... Moi par exemple, je ne comprends pas comment on peut accoupler Shiryu avec Seiya. Mais si je ne le comprends pas,

- vais-je harceler leurs fans ? NON

- leur enverrais-je des vidéos malsaines ? NON

La conclusion de ce qu'est mon cas, c'est que je suis harcelée de façon saisonnière, pas de manière permanente mais parce que :

- je suis une femme (je connais des gars qui apprécient le het shipping et qui ne reçoivent eux pas de têtes coupées; il y a donc des gens qui associent mon sexe au verbe apeurer)

- qui aime que la femme soit représentée auprès de ses héros de jeunesse. Où est le problème puisque nous existons ?

Et puisque ces derniers temps, la licence pense un peu à nous (un tout petit peu), nous sommes très légèrement mais alors là, très légèrement plus vocales. Et ce très légèrement est méprisé par certains.

Bref... tout ceci étant inacceptable, j'ai pris contact avec la plateforme d'internet qui nous héberge pour y déposer une plainte. Pour l'instant, on nous demande de ne surtout pas entrer en contact avec ces personnes et de les bloquer. Si ces agissements malveillants se répètent, ils nous conseillent d'interpeler à nouveau l'administration de ces sites puisque le harcèlement quel qu'il soit est inacceptable.

J'ai un caractère bien trempé et tout ceci pour moi ne sont que des gamineries. Comprenez que lorsque je ferme ma page journalière ou hebdomadaire Saint Seiya, étant adulte ou essayant de l'être, je retourne vers ma vie familiale, professionnelle et sociale.  Et la chance que mes détracteurs ont, c'est que mon environnement soit jusqu'à présent "bétonné" mais je pense à celles et même à ceux qui pourraient ne pas avoir cette chance et qui pourraient être plus fragiles que moi.

Réfléchissez bon sang !

Réfléchissez ! Certains d'entre-nous vivent peut-être dans un environnement bien moins bétonné que le mien.

Réfléchissez à ce que certains poussés à bout auraient pu arriver à faire après la lecture de ces mails ou après le visionnement de ces vidéos choquantes ! 

Réfléchissez ! Si l'aube se lève un jour sur une tragédie liée à ce genre de vécu et je sais que d'autres le vivent, sachez que ni vos écrans, ni vos pseudos anonymes, ni même l'Atlantique ne vous sauveront.

Réfléchissez ! Venus au monde, nos printemps sont comptés. L'histoire de nos saisons est toute simple. Nous naissons sans le vouloir, nous vivons du mieux que nous le pouvons et nous mourons sans le demander. C'est ça l'histoire d'une vie ! C'est tout court. Et entre ces deux dates, il y a si peu de jours pour vivre toutes ses folies. Si peu.

Ne comptez jamais sur moi pour vivre celles des autres si elles ne me conviennent pas. Je ne vivrais que les miennes.

***

Vous recevez des mails, messages ou vidéos non désirées ?

N'y répondez pas. Ne répondez pas à vos détracteurs. Faites plutôt ce que beaucoup de plateformes internet vous demandent de faire, c'est-à-dire, masquez ou bloquez ces gens.

Apprenez à vous servir des paramètres confidentiels ! Sur certaines plateformes vous pouvez masquez une page ou une personne pour trente jours ou vous pouvez même sur d'autres, masquer une personne sans qu'elle ne s'en rende compte.

Ne vous isolez pas. Si vous vous sentez harcelés, ne restez pas seul dans votre coin. Parlez-en autour de vous à votre famille et à ceux qui sont loyaux avec vous.

Vous trouverez sur l'internet des numéros téléphoniques gérés par des associations anti-harcèlement où vous pourrez joindre des personnes qui vous porterons de l'aide. Aujourd'hui, le cyber harcèlement peut être condamnable.

Prenez soin de vous.

Le harcèlement et la diffamation sont punissables.