Antares 66

Hommage Harlock

 

Harlock petit format

Scorpion Milo en Albator et l'Ophiuchus Shaina dans le rôle de sa fiancée, Maya. De Jérôme Alquié.

 

Je suis de la génération Albator et parmi ceux et celles qui ont bien sûr connu le Club Dorothée mais également Récré A2 et même avant cela, l'île aux enfants, les visiteurs du mercredi et de Noël. Des émissions aux souvenirs impérissables pour ma génération.  Albator était diffusé sur Récré A2. Je pense que Goldorak, Candy et San Ku Kaï le furent avant lui ? C'est en tout cas eux qui ont lancé ma passion pour l'animation japonaise.

J'ai tout de suite aimé Albator avec sa tenue de pirate. Je me rends compte d'avoir un faible pour l'un des accessoires héroiques, j'ai nommé : la cape ! Il a été le fiancé de pas mal de petites filles dont le mien. Et la balafre ? Ah la balafre ! Sa balafre. Entrée dans la liste des canons de beauté fictionnels.

Il m'a toujours semblé être borné, aux paroles inapaisables, chargées de bon sens et qui, aujourd'hui ne sont toujours pas inconséquentes...

Et puis l'Arcadia. Il faut être un grand passionné pour avoir imaginé et conçu un tel design ! Incroyablement, c'est en partie lui, Leiji Matsumoto, un japonais qui m'a donné à moi l'occidentale, l'intérêt que je porte aujourd'hui à l'espace et aux missions qui lui sont consacrées.  

S'ajoute à cela, les Sylvidres... forcément ! Ces femmes guerrières, verdâtres, mi-humaines mi-végétales qui s'enflammaient à leur mort et que j'adorais. Je les trouvais tout à fait fascinantes. L'un de mes prénoms étant Sylvie, je me rappelle très bien avoir été couronnée Sylvidra plus d'une fois dans la cour de récréation lorsque nous jouions à Albator...

Je m'asseyais à l'indienne pour regarder mes animés préférés et puis, la puberté s'est rapprochée de moi doucement mais certainement et comme tout le monde, je me suis levée pour jeter un œil par la fenêtre et voir ce qu'il s'y passait.

La deuxième Guerre Mondiale fut meurtrière pour mes arrière-grands-parents et pour ma grand mère comme pour tant d'autres. Perte d'hommes et d'enfants. Une terrifiante histoire qui passa tant bien que mal pour laisser place aux jours d'espérances. Et ils revinrent.

Un couple de jeunes grecs à la recherche d'un travail vint s'installer à côté de chez elles dans les années après guerre. Arrivés quasiment sans le sou et avec quelques cartons comme seules possessions, mes grands mères leur ont offert le doublon du trousseau familial qui était resté dans leur cave depuis la fin du conflit. Et c'est ainsi que ma famille et la leur ont sympathisé.

A l'époque de ma naissance, nos amis grecs devinrent eux aussi parents et de nouveaux liens entre nos familles et communautés se sont bâtis. Leurs enfants sont mes amis et leurs parents furent mes babysitteurs. Et c'est ainsi que je fus mise très tôt au courant de qui était la déesse Athéna. Et lorsque qu'au Club Dorothée on nous parla de cette fameuse divinité, je savais que j'allais m'y intéresser et c'est comme cela que je suis revenue m'asseoir à l'indienne face au téléviseur chez maman, sinon j'étais en bonne voie pour quitter les programmes destinés aux mineurs d'âge.

Adolescente, Saint Seiya prit la place de Harlock.

Mes plus anciens souvenirs d'Albator sont principalement puisés dans les animés 78 et 84. C'est "Albator, Corsaire de l'Espace" sorti en 2013 qui m'a probablement un peu relancée dans l'univers du capitaine. Après avoir visionné ce film, ma tâche fut de regrouper ce que je possédais d'Albator. Pas grand chose pour ainsi dire. A part quelques vieux dvds...

Aujourd'hui, Albator 78's, 84's, "La jeunesse d'Albator" et "Gun frontier" se retrouvent fièrement sur mes étagères aux côtés de Goldorak, de San Ku Kaï, de Dragon Ball...  Je possède l'intégrale du "Capitaine albator, le pirate de l'espace" et je suis le "Dimension voyage"...

Il y a bien des mois de cela, Jerôme Alquié que beaucoup d'entre-nous ont eu la joie de rencontrer, nous annonça sur facebook son aventure à bord de l'Arcadia.

Lancé dans la réalisation de trois tomes consacrés à une histoire inédite mettant en scène Albator, son équipage et d'autres personnages dont un scientifique qui m'a bien fait sourire puisqu'on y reconnaît le maître... Il me semble que Jérôme ait réussi son pari. Sa bande dessinée est superbe.

S'il est question d'une bande dessinée ou d'un manga, même si je suis conquise par le scénario, c'est le dessin et l'esthétique des planches qui vont avant tout me séduire et ici, c'est chose faite.  

J'ai passé un excellent moment nostalgique à la savourer. Toutes mes félicitations à Jérôme.

Ce fan art.

Eh bien, je suis ce qu'ils appellent un Milo x Shaina shipper. Et ça faisait pas mal de temps que j'aurais aimé un crossover entre mes deux manga préférés.

Le voici... Merci à Jérôme.

Milo en costume de pirate Albator et Shaina prenant la place de sa fiancée.

A propos du masque, je ne suis pas la plus grande fan de son port mais ici, c'est plutôt bien pensé puisque nous connaissons qui se cache derrière, notre belle Shaina.

 

Sources, références et droit d'auteur :

Vous vous trouvé sur un site dédié à Saint Seiya mais honneur aux invités :

Albator1 8

"Capitaine Albator, Le Pirate de l'espace" - L'intégrale, de Leiji Matsumoto. Maître et père de Harlock.

Albator10bis Albator2c

Pour l'instant, chez votre libraire ou boutique spécialisée : "Capitaine Albator, Mémoires de L'Arcadia" D'après l'œuvre de Leiji Matsumoto. Chez Kana, de Jérôme Alquié.

Jérôme est un dessinateur, illustrateur français que vous pouvez retrouver sur facebook.